Cheveux longs VS cheveux courts

Cheveux longs VS cheveux courts

Voilà maintenant une semaine que j’ai radicalement changé de tête, j’ai donc suffisamment de recul pour vous faire un article une journée avec les cheveux longs VS une journée avec les cheveux courts.

Cheveux longs :

  • On se réveille la nuit sans pouvoir bouger car chéri dort sur nos longueurs.
  • OU on dort très, très mal car on a dû attacher nos cheveux avec une énorme pince pour éviter le point numéro 1.
  • Au réveil, nos beaux-cheveux-longs-bouclés ressemblent plus à de la paille et on a du mal à se souvenir pourquoi on les aime tant.
  • On passe un temps fou dans la salle de bain pour essayer de les dompter : et bien souvent ça se finit en grosse-barrette-cache-misère.
  • Bien évidemment, il est impensable de partir quelque part sans avoir de sèche cheveux. Sinon bonjour le temps de séchage !
  • Lorsqu’on prend le métro aux heures de pointe, il faut accepter que nos cheveux se coincent dans les portes du métro bondé, et de devoir attendre la station d’après pour bouger (true story).
  • Il faut faire avec les noeuds et surtout faire preuve de patience lorsqu’on les coiffe.
  • Il est nécessaire de penser à mettre ses cheveux dans son dos quand on ferme la fermeture éclair d’un pull.
  • Il est important de penser à un plan B si le temps est venteux : le risque de ne plus rien voir et de ne pas survivre à tous les noeuds qui se forment est élevé.
  • Il est impossible de faire le combo : cheveux détachés et dos nu.
  • Si on n’a que trois petites pinces au fond de son sac, il n’est pas nécessaire de tenter de s’attacher les cheveux : on n’obtiendra un résultat qu’avec un demi tiers de sa chevelure dans une coiffure digne des plus belles catastrophes capillaires du 21è siècle.
  • On s’habitue aux sourires de circonstances quand, en soirée, le chéri met sa main dans notre dos et qu’on ne peut plus bouger la tête car il bloque nos cheveux.

Cheveux courts :

  • On peut dormir et changer de position à son gré. La liberté dans le sommeil n’a pas de prix.
  • Au matin, le réveil parait moins difficile, l’effet décoiffé rend presque sexy.
  • A nous les pancakes, jus d’orange pressé, tartines et oeufs brouillés ! Le temps gagné dans la salle de bain nous permet de faire un tas d’autre chose : petit déjeuner, footing, séance shopping ou voyage (bon ok, j’en fais un peu trop…)
  • Et bonne nouvelle, si on n’a pas de sèche-cheveux à portée de main, on peut tout de même laisser sécher ses cheveux au naturel sans avoir l’air d’une folle (d’une ils sèchent plus vite, de deux l’effet décoiffé passe bien mieux quand on a les cheveux courts).
  • Les voyages en métro se passent beaucoup mieux, et on n’a plus besoin de se retourner vers son voisin, pour lui demander « de se décaler car il est appuyé sur l’une de vos mèches ».
  • On peut se coiffer vite fait bien fait avec les fameuses trois petites pinces retrouvées au fond d’un sac.
  • Il est plus agréable de porter une écharpe car on n’a pas à se soucier à replacer ses cheveux après.
  • Il est possible de porter un sac à main sans se retrouver avec la tête penchée à cause d’une satanée mèche qui a fait sa rebelle en décidant de se placer juste entre notre épaule et la anse du sac.
  • On peut faire un câlin à son chéri tout en gardant sa capacité à se mouvoir (mine de rien c’est important).
  • On comprend enfin le véritable sens du « dos nu ».



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *